Les armes du Kobudo
Les armes suivantes sont enseignées par l’AOKKS

Le bo

Le bo est un bâton d’environ 180 cm, dont le centre est plus épais que les extrémités. Les katas sont :

Le sai

Il s’agit de tridents dont la pointe central est plus longue de les autres. Dans la pratique, il s’utilise par deux ou par trois. Les katas sont :

Le tunkuwa

Le tunkuwa est un manche en bois muni d’une poignée fixée perpendiculairement. Il s’utilise par paire et sont aussi connu sous le nom de tonfa. Les katas sont :

Le nunchaku

Aussi appelé sosetsukon, le nunchaku est constitué de deux manches de bois d’une trentaine de centimètre dont les extrémités sont reliées par une corde. Les katas sont :

L’eku

L’eku est une rame de bois similaire à celle utilisée par les pêcheurs okinawaien au siècle passé. Le kata est :

Le sansetsukon

Il s’agit d’un nunchaku à trois branches, chacune mesurant environ soixante centimètres. Le kata est :

Le kama

C’est une faucille utilisée par paire. Le kata est :

Le nunti-bo

Le nunti-bo est une sorte de lance obtenue en montant un nunti, trident dont une des pointes latérales a été inversée, sur l’extrémité d’un bo. Son utilisation s’accompagne souvent d’une paire de nunti ou de sai. Le kata est :

Le kue

Il s’agit d’une houe à manche court utilisée par les paysans okinawaiens pour les travaux des champs. Le kata est :

Le timbe

Le timbe est un bouclier. Il s’utilise avec une machette ou une petite lance, le rochin. Le kata est :

Creative Commons Attribution 4.0 International License